Verrues

Il existe une dizaine de sortes de verrues. Le type de verrues le plus courant (Verruca vulgaris) est une verrue proéminente à la surface, rugueuse, que l'on observe plus fréquemment sur les mains mais qui peut toucher n'importe quelle partie du corps. Elle est la plupart du temps sans gravité.

Sous le pied, la verrue plantaire (Verruca plantaris) provoque une grosseur souvent douloureuse. Elles sont généralement localisées aux points d'appui du pied. Ces verrues sont coniques et souvent recouvertes d'une callosité. Elles peuvent être très persistantes.

Les verrues touchent environ 20% de la population générale, la prévalence pouvant atteindre 25 à 30% entre l'âge de 11 et 12 ans.*

Les verrues sont causées par le virus du papillome humain (VPH). Il existe environ 130 espèces de papillomavirus connues. Le VPH infecte l'épithélium malpighien (localisé au niveau de l’épiderme), mais chaque type de VPH ne peut infecter que quelques zones spécifiques du corps. De nombreux types de VPH peuvent conduire à des excroissances bénignes souvent appelées « verrues » ou « papillomes ». Les verrues communes sont généralement causées par des VPH de type 2 et 4, et les verrues plantaires par des VPH de type 1.

*Source : Publication Huisarts & Wetenschap, février 2010

Page_Warts_section2-BG


Traitement

Il existe sur le marché plusieurs traitements contre les verrues. Ce sont généralement des traitements à base d’acide ou de cryothérapie. Le traitement à l’acide (acide salicylique, méthanoïque ou trichloracétique) consiste en une suppression graduelle de la verrue. La cryothérapie provoque quant à elle une nécrose du tissu de la verrue, la faisant ainsi progressivement tomber lorsque la nouvelle peau générée repousse.


 


 


 blue-foot_white-bg


 


 


Page_Warts_spray_fr 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


PRÉVENTION


Il n’existe à ce jour aucun vaccin pour prévenir les souches de VPH responsables des verrues (plantaires ou non). Par conséquent, pour éviter de contracter le virus VPH, une barrière physique entre l’agent pathogène et la peau est le seul moyen de la protéger activement, et c’est ce que fait le spray protecteur 3 en 1 d’Excilor.


 


 


Page_Warts_bottom-section-img_fr