Verrues

On compte pas moins de 10 types de verrues. La verrue la plus commune (Verruca vulgaris) est une verrue protubérante, à la surface rugueuse et le plus souvent présente sur les mains, mais qui peut apparaître sur tout le corps. On la considère généralement comme bénigne.

Sous le pied, la verrue (verruca, Verruca plantaris) est une protubérance dure, parfois douloureuse, souvent constituée de plusieurs taches noires en son centre ; généralement, on ne la trouve que sur les points de pression de la plante du pied. Ces verrues présentent une forme de cône et sont souvent couvertes d’un durillon, ce qui les rend donc typiquement très persistantes.

Les verrues sont courantes chez 20% de la population, avec des pointes jusqu’à 25 – 30% entre 11 et 12 ans.*

L’agent causal des verrues est le papillomavirus humain (HPV), dont environ 130 sortes sont connues. Le HPV infecte la surface de la couche de la peau, mais, en règle générale, chaque type de HPV n’est capable d’infecter que quelques zones spécifiques du corps. De nombreux types de HPV peuvent produire une tumeur bénigne, souvent appelée « verrue » ou « papillome » dans la zone qu’ils infectent. Les verrues vulgaires sont généralement causées par des HPV de type 2 et 4 ; les verrues plantaires par des HPV de type 1.

* Source : Publication Huisarts & Wetenschap, Février 2010

Page_Warts_section2-BG


Traitement

Il existe sur le marché différents produits de traitement des verrues. En règle générale, on les répartit entre les traitements acides et les cryothérapies. Les traitements acides (acide salicylique, acide formique ou trichloracétique, TCA) reposent sur un principe d’éradication graduelle de la verrue. La cryothérapie est une technologie de traitement par le froid provoquant une nécrose sur le tissu de la verrue, qui finira par tomber après la formation d’une nouvelle peau par en dessous.


blue-foot_white-bg


 


 


 


 


Page_Warts_spray_be


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


PROTECTION


Il n’existe aucun vaccin contre les souches de HPV causant les verrues. C’est pourquoi, afin d’empêcher toute contraction du virus HPV, la seule façon de protéger activement la peau est de créer une barrière physique entre l’agent pathogène et la peau grâce au Spray Protecteur 3-en-1 d’Excilor.


 


 


Page_Warts_bottom-section-img_fr